04 octobre 2010

Eric Dubois, Entre gouffre et lumière, Ed. L'Harmattan, 10.50 €

La poésie d’Eric Dubois est un spécimen original d’une modernité qui a pratiquement largué ses amarres. Une modernité qui désormais est un look plutôt qu’un luxe, nantie de ses emblèmes : www, internet et externet. Délestée de ses images, elle procède à une circumnavigation, au moyen d’une pensée du raccourci, d’une vision soumise au dépolissage. C’est que la poésie n’est plus la capitale des mots, mais sa banlieue. Elle s’exerce au dérèglement raisonné de tous les sens uniques. De toutes fonctions normatives. Elle se situe hors les murs, hors les mesures des métriques. Et justement, c’est là que ça chauffe et que s’entrechoquent les enjeux d’un discours où les notions prennent feu le soir où la société reste en marge.

Extrait de la préface de Charles Dobzynski

Posté par biennaledespoete à 13:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Eric Dubois, Entre gouffre et lumière, Ed. L'Harmattan, 10.50 €

    extrait de la préface de Charles Dobzynski

    Extrait de la préface de Charles Dobzynski

    Posté par eric dubois, 04 octobre 2010 à 16:04 | | Répondre
Nouveau commentaire